Connect with us

Divers

Smartphones, télés, consoles, ordinateurs : Pollution électronique

Publié

le

La quantité de Smartphones, de téléviseurs ou d’imprimantes que nous utilisons quotidiennement nuit à l’équilibre de la planète. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie émet une alerte sur la « face cachée des objets ».

L’écran plat géant flambant neuf qui trône dans le salon, le Smartphone dernier cri ou encore la console de jeu pour tuer le temps font le bonheur des ménages hyper-connectés… et le malheur de la planète. Dans un rapport publié mercredi 26 septembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (AEME) met en garde contre le coût environnemental méconnu de la soif consumériste.

Alors que l’imaginaire collectif considère que le transport ou l’habitat sont les secteurs les plus impactant pour l’environnement, les équipements de la maison peuvent représenter un enjeu aussi important en ce qui concerne les émissions de CO2 nationales et individuelles ”, constate cet organisme public dans l’étude, intitulée “La Face cachée des objets”. Ces biens sont responsables d’environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre de la France.

Source: France 24.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Technologie

Keitai KY-01L: Sortie du smartphone « le plus mince au monde »

Publié

le

Alors qu’Apple, Google et d’autres grands fabricants de combinés proposent de plus en plus de smartphones, une société japonaise lance un téléphone qui se verrouille sur une autre tendance: la montée en puissance du smartphone plus petit et plus simple.

NTT Docomo devrait lancer un téléphone en novembre qui, selon eux, est le smartphone le plus fin et le plus léger au monde jamais conçu. Il est conçu comme une version « allégée » avec uniquement des fonctionnalités de base pour les smartphones.

Mais ce n’est même pas le premier téléphone produit cette année qui se targue d’être aussi petit. Voici comment la carte Keitai KY-01L de NTT Docomo se compare avec d’autres smartphones qui se veulent plus simples que jamais.

La carte Keitai KY-01L a à peu près la taille d’une carte de crédit, donne ou prend quelques millimètres en longueur et en largeur. À 0,2 pouce, le téléphone est incroyablement maigre et pas beaucoup plus épais qu’une carte de crédit normale.

Continuer la lecture

Divers

Des pluies de plus en plus violentes autour de la Méditerranée ou l’épisode méditerranéen

Publié

le

Par

Qu’est ce qui se passe autour du bassin méditerranéen ? France, Tunisie et Algérie sont touchées par une instabilité météorologique sans précédent…est-ce normal ??? Entre psychose et réalité scientifique, avant-première s’est penché sur la question.

Les épisodes méditerranéens sont des périodes de plusieurs jours durant lesquels des précipitations abondantes (typiquement > 100 mm sur la période considérée, mais parfois plus de 500 mm très localement) s’abattent sur une grande partie des régions qui bordent la mer Méditerranée. Ces précipitations, généralement à dominante convective, sont favorisées, comme les épisodes cévenols, par un puissant effet orographique lorsque de l’air chaud et humide est advecté dans les basses couches de l’atmosphère depuis la mer Méditerranée auquel s’ajoute un caractère orageux parfois marqué. Cet aspect convectif permet aux intensités pluvieuses de devenir localement sévères ; il est alors possible de recueillir des lames d’eau productrices de crues éclairs, particulièrement dangereuses pour les populations concernées (parfois > 100 mm en 1h).

Les épisodes méditerranéens sont assez régulièrement précédés ou associés à un épisode cévenol (l’activité orageuse peut être faible voire nulle, se caractérise davantage par la durée des pluies que par leur intensité). Ils se produisent majoritairement à l’automne ou en hiver et peuvent produire des inondations parfois catastrophiques.

Au printemps ou plus fréquemment à l’automne, des gouttes froides d’altitude se «décrochent» de la circulation perturbée des latitudes moyennes et plongent vers la péninsule Ibérique. A l’avant, la dynamique d’altitude devient alors parfois assez intense au dessus du bassin méditerranéen occidental en même temps que de l’air chaud, instable et très humide afflue du large vers le littoral. Des systèmes orageux répétés et/ou très peu mobiles, en mesure de produire d’intenses précipitations, se développent alors et peuvent durer plusieurs heures, tant que l’ensemble des éléments nécessaires à leur maintien est réuni. Le relief joue également un grand rôle dans ces situations, permettant la formation continuelle, par soulèvement orographique, de nouvelles cellules orageuses.

Des cumuls de précipitations supérieurs à 400 mm peuvent alors être enregistrés en moins de 24h dans de telles configurations. Des orages très actifs, parfois producteurs de grêle et de tornades, peuvent également survenir, notamment près du littoral, et accompagner les fortes pluies observées par ailleurs.

 

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn