Connect with us

Nationale

Slim Riahi appelle le président de la République à intervenir et à mettre fin au remaniement ministériel

Publié

le

Lors d’une conférence de presse tenue le 6 novembre 2018, le secrétaire général du Parti de Nidaa Tounes, Slim Riahi, a indiqué la possibilité de convoquer des élections anticipées à la suite du remaniement ministériel annoncé lundi par le Premier ministre Youssef Chahed.

« Nous pensons qu’il vaut mieux aller aux urnes que le coup d’État que Chahed est entrain de préparer aujourd’hui », a-t-il déclaré. « En l’absence d’une cour constitutionnelle, nous adoptons la coutume selon laquelle le remaniement ministériel nécessite une consultation du président de la République, puis un renvoi au parlement », a-t-il ajouté. Riahi a appelé le président de la République, Béji Caid Essebsi, à intervenir pour mettre fin à ce remaniement, déclarant que le bloc du Nidaa consulterait les autres blocs parlementaires afin de mettre un terme au  remaniement, de ne pas donner confiance aux nouveaux membres et de revenir à la coutume, a-t-il déclaré.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nationale

Al Massar gèle de manière réservée l’adhésion de Habib Kazdaghli

Publié

le

Dimanche, le parti social-progressiste Al Massar a annoncé qu’il allait geler l’adhésion de Habib Kazdaghli jusqu’à ce que son statut définitif soit décidé.
Le parti a déclaré dans un communiqué publié lundi soir que « sur la base des informations diffusées concernant la création d’une branche d’une association à vocation sioniste (ICRA) sous le couvert d’une société tunisienne et la prise en charge de l’honorable Habib Kazdaghli, chargé de la supervision du centre de ses études historiques, .
La déclaration a souligné qu’al Massar  dénonce kes actions et les affiliations de Habib Kazdaghli, appelant toutes les structures du parti à se conformer à cette décision et à la discipliner.

Continuer la lecture

Economie

L’Etat est confronté à un déficit mensuel de 100 millions de dinars par rapport aux dépenses de retraite

Publié

le

Le ministre des Affaires sociales, Mohammed Trabelsi, a confirmé jeudi que l’Etat était tenu de fournir 318 millions de dinars par mois pour couvrir les dépenses de retraite.

Lors d’une audition devant le Parlement, il a souligné que les revenus de la retraite représentaient 220 millions de dinars, soit 100 millions de dinars par mois, qui sont censés être empruntés aux banques.

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn