Connect with us

Nationale

Officiel : 2929 éléments terroristes tunisiens dans les zones de tension

Publié

le

 

“Le nombre des terroristes tunisiens se trouvant actuellement dans les foyers de tension s’élève à 2929 personnes, et environ 160 autres sont revenus de ces zones», a déclaré Sofien Seliti, le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, lors d’un forum sur « l’extrémisme et la jeunesse ».

Ce dernier a révélé qu’en Tunisie le nombre des personnes jugées pour terrorisme a atteint 1500 détenus.

Selon  Sofien Selliti, ces terroristes ayant rejoint les zones de conflit sont issus du grand Tunis (32%), des régions côtières (28%), du sud (23%), du centre (9%) et du nord (8%). Le gouvernorat de Médenine demeure le plus grand exportateur de terroristes (395 personnes), suivi de l’Ariana (295 personnes), de Monastir (205 personnes), de Tunis (201 personnes) et de Tozeur (11 personnes).

Une étude réalisée par l’Institut Tunisien des études Stratégiques (ITES) en collaboration avec le ministère des affaires étrangères Néerlandais et deux centres de recherches Américain et Néerlandais, indique que la tranche d’âge des ces terroristes est comprise entre 25 et 29 ans, soulignant que 70% d’entre eux ne sont pas mariés.

Selon cette étude, 90 %  des terroristes retournant des zones de tension ont un niveau d’éducation moyen, et dans ce contexte, le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme affirme que «43% de ces éléments ont un niveau d’études secondaires, 47% ont un niveau d’études primaires et 4% seulement ont atteint les études supérieures».

De son côté, Néji Jalloul Président de l’ ITES, a révélé lors du forum, que ces jeunes tunisiens étant « convertis » en terrorisme sont issus de quartiers populaires avec le plus souvent une formation universitaire inachevée outre une médiocre culture religieuse avant leur intégration dans des groupes extrémistes armés.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nationale

Un navire israélien empêché d’accoster au port de Radès

Publié

le

Par

Le mouvement BDS a déclaré avoir réussi à forcer le cargo « Cornelius -A » de la société israélienne Zim, à changer de cap et l’empêcher d’accoster au port de Radès, à Tunis.

Zim, la compagnie israélienne, a déclaré que « le navire en question n’était pas la propriété de Zim et ne le louait pas », a rapporté le site d’informations en langue hébraïque Walla.

Selon le planning indiqué sur le site Web de ZIM le 5 août, le navire devait arriver au port de Radès à Tunis, mais TACBI a ensuite demandé au gouvernement tunisien d’empêcher le navire d’entrer dans les eaux territoriales du pays.

« Malheureusement, il n’était pas surprenant d’entendre ces nouvelles, Zim, comme de nombreuses sociétés israéliennes, continue d’être touchée par les mouvements de boycott », a déclaré Nati Rom, fondateur de Lev Haolam, contre le boycott d’Israël.

« Notre organisation continue d’avoir des contacts avec des citoyens à travers l’Afrique qui ne cèdent pas aux ordres de BDS et veulent connaître la vérité sur ce qui se passe en Israël. »

La campagne tunisienne pour le boycott culturel et académique d’Israël (TACBI) a publié sur son site internet jeudi dernier, une déclaration selon laquelle « l’Union Générale Tunisienne du Travail a informé que le navire » Cornelius-A « affrété par la compagnie maritime israélienne Zim a finalement rebroussé chemin.

Continuer la lecture

Nationale

Grève de trois jours pour le personnel de la Compagnie Tunisienne de Navigation

Publié

le

Par

Le personnel et les cadres de la direction de la Compagnie Tunisienne de Navigation vont effectuer une grève les 19, 20 et 21 août, ce qui aura des conséquences négatives sur la circulation des navires et compromettra certains voyages.

Le secrétaire général adjoint du syndicat Mohammed Ryahi, a déclaré, jeudi 16 août 2018, que le personnel de la compagnie avait consenti à d’innombrables sacrifices pour préserver la pérennité de l’institution mais il n’a eu, en contrepartie, que pure ingratitude.

Continuer la lecture

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn