Connect with us

Nationale

Nouvelles zones déclarées « zones militaires interdites »

Publié

le

Le ministre de la défense nationale et le ministre de l’énergie,des mines et des énergies renouvelables avaient publié un décret, dans le journal officiel de la république tunisienne, fixant la liste des sites de production et des installations sensibles et vitales déclarés zones militaires prohibées.

Ces domaines concernent:

– Centre de traitement du pétrole Sabria (Kébili).

– Station de production Dawar Al-Gharib-El Fawar(Kébili).

– Zone industrielle de Ghnoush (Gabès).

– Zone industrielle de Sakhira(Sfax).

– Centre de connexion avec la société tunisienne d’électricité et de gaz de Bensalhoun (Sfax).

– Centres de traitement Hannibal et Sadrabaâl (Tozeur).

– Usine de traitement du gaz à Kerkennah (Sfax).

– Station de compression du gaz Awlad Marzouq Fériana (Kasserine).

– Station de compression du gaz à Sabikha (Kairouan).

Nationale

Scandale LICRA: Habib Kazdoghli exclu du parti AL MASSAR

Publié

le

Par

Le parti Al Massar a annoncé le gel de l’adhésion de l’universitaire Habib Kazdoghli, en raison de son implication en tant que président d’honneur et responsable de la commission histoire et mémoire d’une association liée à la LICRA. Une nouvelle filiale en Tunisie d’une association sioniste, pro-Israël appelée « Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme« .

Al Massar a assuré qu’il n’est pas responsable des appartenances et des positions de Habib Kazdaghli et a appelé les structures du parti à se conformer à cette décision.

 

 

Continuer la lecture

Nationale

Kais Saied: « La Tunisie vit une misère politique et constitutionnelle qui n’égale que la misère de la majorité des tunisiens »

Publié

le

Kais Saied, professeur de droit constitutionnel, a déclaré que la crise politique non résolue entre le palais de Carthage et la Kasbah avait été transférée à la Chambre des députés, soulignant que le Premier ministre était en mesure de procéder au remaniement ministériel sans passer par à la Chambre des représentants.

« La Tunisie vit dans une misère politique et constitutionnelle qui n’égale que la misère de la majorité des tunisiens », a-t-il déclaré lors de la présentation au journal de 20H de la chaîne nationale. « En tout état de cause, aucun texte constitutionnel ne requiert la passation de la nouvelle structure du gouvernement à la Chambre des représentants. »

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn