Connect with us

Economie

Loi des finances 2019 : « l’impulsion de la croissance et de l’intégration sociale et régionale », thème du séminaire du vendredi 14-09-2018

Publié

le

Les orientations économiques et sociales du projet de la loi des finances pour l’exercice 2019, actuellement en cours d’élaboration, seront au centre d’un séminaire qui se tiendra vendredi avec la participation de responsables du gouvernement et des organisations professionnelles.
L’ouverture du séminaire sera assurée par le Chef du gouvernement Youssef Chahed, le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) Mohamed Naceur, le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi, le président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), Samir Majoul et le président de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) Abdelmajid Ezzar, selon un communiqué de la présidence du gouvernement.
Les responsables et experts devront discuter, au cours de ce séminaire qui se tient sous le signe  » l’impulsion de la croissance et de l’intégration sociale et régionale « , le développement du budget de l’Etat en 2018 et les mesures favorisant le développement de l’activité économique, le système de subvention, les mesures sociales et le soutien des catégories démunies et à faible revenu.
A la fin des travaux du séminaire, des feuilles de route seront élaborées et il en sera tenu compte par le gouvernement pour la préparation de la loi des finances 2019. Actuellement, le ministère des finances planche sur la loi des finances qui devra être soumise à l’ARP, avant la fin de l’année.
Le chef du gouvernement s’est engagé, auparavant, à ne pas soumettre, les sociétés à de nouveaux impôts. Les organisations professionnelles sont également penchées sur l’élaboration de leurs propositions relatives à ce projet qu’ils soumettront à la présidence du gouvernement et l’ARP.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Trump menace d’imposer un tarif de 10% sur les iPhones

Publié

le

Dans une interview accordée au Wall Street Journal, le président Trump a annoncé lundi qu’il comptait imposer des droits de douane sur toutes les importations chinoises, y compris potentiellement l’iPhone et d’autres produits Apple, si les négociations lors du prochain sommet du G20 avec le président Xi Jinping échouaient. «Je peux gagner 10% et les gens pourraient supporter cela très facilement», a déclaré Trump à propos des augmentations de prix résultant des tarifs possibles sur les iPhones, les Mac et d’autres appareils.

Les États-Unis vont augmenter les droits de douane de 10 à 25% sur les 200 milliards de dollars de marchandises importées de Chine à compter du 1er janvier, mais les responsables chinois du G20 devraient tenter de dissuader Trump de ce plan. Trump, cependant, a déclaré au Journal qu’il était « très improbable » que la Chine puisse le convaincre.

Cette hausse tarifaire toucherait à elle seule la Apple Watch, la Apple Pencil, les AirPods, la HomePod et le Mac Mini. Si les négociations ne donnent pas de bons résultats pour les États-Unis, Trump affirme qu’il appliquera un droit de douane de 10 à 25% sur le reste des 267 milliards de dollars d’importations chinoises non taxées, telles que les iPhones.

Continuer la lecture

Economie

Les bureaux de la Deutsche Bank perquisitionnés par la police

Publié

le

Le siège de la Deutsche Bank à Francfort et d’autres bureaux ont été perquisitionnés jeudi par la police allemande. Les perquisitions ont été menées sur des employés de banques soupçonnées d’aider les clients à créer des sociétés offshore dans des paradis fiscaux pour blanchir des centaines de millions d’euros, dans le cadre d’une enquête résultant d’une analyse des fuites de documents en ligne.

La porte-parole des procureurs de Francfort, Nadja Niesen, a déclaré que l’enquête était centrée sur deux employés de la Deutsche Bank, âgés de 50 à 46 ans, et peut-être sur d’autres suspects non encore identifiés. Quelque 170 procureurs, la police d’État, la police nationale et des enquêteurs des impôts ont été impliqués dans les perquisitions matinales de six bâtiments à Francfort, ainsi qu’à Eschborn et à Gross-Umstadt, ont indiqué Niesen.

L’enquête a été ouverte après une évaluation des révélations de paradis sur les paradis fiscaux et du précédent rapport sur les comptes bancaires offshore d’Offshore Leaks, a-t-elle déclaré.

L’analyse « a permis de soupçonner que Deutsche Bank aidait ses clients à créer des » sociétés offshore « dans des paradis fiscaux et que le produit de la criminalité y était transféré depuis des comptes de Deutsche Bank » sans que la banque ne le signale.

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn