Connect with us

Santé

L’alcool associé à 2,8 millions de morts par an dans le monde

Publié

le

L’analyse de centaines d’études confirme qu’il n’y a pas de consommation sans risque et que l’alcool est la première cause de décès des 15 à 49 ans.

Les auteurs ont analysé près de 700 études dans le monde sur la fréquence de l’usage d’alcool entre 1990 et 2016. Il en ressort qu’une personne sur trois (32,5 %) dans le monde boit de l’alcool, soit 2,4 milliards d’individus (un quart des femmes et 39 % des hommes). En moyenne, les femmes consomment chaque jour 0,73 boisson alcoolisée et les hommes 1,7 boisson.

La palme du nombre de buveurs revient aux Danois (95,3 % des femmes et 97,1 % des hommes), la France se classant au sixième rang pour les hommes (avec un taux de 93,1 %) et au huitième pour les femmes (86,9 %). « Le taux de consommateurs est le plus élevé dans les pays occidentaux et particulièrement en Europe, le principal marché pour les alcooliers », remarque le professeur Michel Reynaud, président du Fonds Actions Addictions.

Si, pour l’ensemble de la population mondiale, l’alcool représentait en 2016 le septième facteur de risque de décès prématuré et d’invalidité, il occupe la première position pour les 15 à 49 ans. Chez ces derniers, il est principalement associé à la tuberculose, aux accidents de la route et à l’automutilation, et 3,8 % des décès féminins et 12,2 % des décès masculins lui sont attribuables.

Chez les 50 ans et plus, l’alcool est surtout lié aux cancers. Il est impliqué dans 27,1 % des décès féminins et 18,9 % des décès masculins. Pour cette population, dans les pays à revenu élevé, les cancers sont la pathologie la plus associée à l’alcool, tandis que dans ceux à revenu faible, cette place est occupée par la tuberculose, devant les cirrhoses et autres maladies hépatiques chroniques. Dans les pays à revenu intermédiaire, la maladie la plus fréquemment liée à l’usage d’alcool est l’accident vasculaire cérébral (AVC).

La consommation d’alcool est, pour l’instant, plus faible dans les pays moins développés, remarquent les auteurs, pour qui il importe dès à présent d’y prendre des mesures concrètes pour « prévenir l’augmentation potentielle de la consommation d’alcool dans le futur ». M. Reynaud rappelle la stratégie suivie par l’industrie du tabac, qui a déplacé vers les pays en développement ses nouveaux marchés.

Santé

Organisation de la deuxième édition du Forum santé France-Tunisie 17 et 18 octobre 2018

Publié

le

Par

Le bureau Business France de Tunis, agence publique pour l’accompagnement des PME/ETI françaises dans leurs démarches à l’export, organise les mercredi 17 et jeudi 18 octobre, à l’hôtel Regency Gammarth, la deuxième édition du Forum santé France-Tunisie.

« Le développement de la coopération dans le secteur de la santé figure en bonne place dans la feuille de route économique adoptée par la France et la Tunisie à l’occasion de la visite du Président Emmanuel Macron. Par ailleurs, les besoins en matière de services de santé sont importants en Tunisie. Pour ces raisons nous avons décidé d’organiser un deuxième forum sur la santé dédié aux problématiques très concrètes d’amélioration du système des soins, en y injectant notamment les services et les progrès techniques et technologiques les plus récents développés par les entreprises françaises participantes », souligne Olivier Pradet, Directeur du Bureau Business France en Tunisie. La séance plénière sera inaugurée en présence de l’Ambassade de France en Tunisie et d’un représentant du Ministère de la Santé de la République tunisienne. Quinze entreprises françaises viendront à la rencontre des acteurs du marché de la santé en Tunisie, dans la perspective de développer des synergies durables avec leurs homologues tunisiens. Le Forum santé France-Tunisie s’articulera autour trois ateliers thématiques simultanés à 14h30 animés par des entreprises françaises désireuses de partager leurs expériences avec les professionnels tunisiens ainsi que des rendez-vous BtoB ciblés.

AU PROGRAMME :

– Atelier 1 : « Gestion de la problématique escarres » animé par le Groupe Winnecare

– Atelier 2 : « E-Santé, télémédecine et coordination des parcours : Quels enjeux pour les établissements de Santé ? » animé par BEE CONSULTING

– Atelier 3 : « Maladies chroniques : Quelles solutions d’injection pour améliorer les conditions de traitement du patient ? » animé par Becton Dickinson

Continuer la lecture

Santé

Fièvre du Nil Occidental : un cas avéré à Djerba

Publié

le

Par

Un premier cas de fièvre du Nil Occidental vient d’être détecté à Djerba, auprès d’une jeune fille. L’infection avait été  confirmée, mardi, 9 octobre 2018, signale à l’agence TAP le directeur régional de la santé à Médenine, Jameleddine Hamdi.
La patiente a été admise à l’Hôpital régional, à Djerba Houmt Souk, depuis quinze jours, puis transférée à l’Hôpital Fattouma Bourguiba à Monastir, pour des soins plus spécifiques.

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn