Connect with us

Santé

L’alcool associé à 2,8 millions de morts par an dans le monde

Publié

le

L’analyse de centaines d’études confirme qu’il n’y a pas de consommation sans risque et que l’alcool est la première cause de décès des 15 à 49 ans.

Les auteurs ont analysé près de 700 études dans le monde sur la fréquence de l’usage d’alcool entre 1990 et 2016. Il en ressort qu’une personne sur trois (32,5 %) dans le monde boit de l’alcool, soit 2,4 milliards d’individus (un quart des femmes et 39 % des hommes). En moyenne, les femmes consomment chaque jour 0,73 boisson alcoolisée et les hommes 1,7 boisson.

La palme du nombre de buveurs revient aux Danois (95,3 % des femmes et 97,1 % des hommes), la France se classant au sixième rang pour les hommes (avec un taux de 93,1 %) et au huitième pour les femmes (86,9 %). « Le taux de consommateurs est le plus élevé dans les pays occidentaux et particulièrement en Europe, le principal marché pour les alcooliers », remarque le professeur Michel Reynaud, président du Fonds Actions Addictions.

Si, pour l’ensemble de la population mondiale, l’alcool représentait en 2016 le septième facteur de risque de décès prématuré et d’invalidité, il occupe la première position pour les 15 à 49 ans. Chez ces derniers, il est principalement associé à la tuberculose, aux accidents de la route et à l’automutilation, et 3,8 % des décès féminins et 12,2 % des décès masculins lui sont attribuables.

Chez les 50 ans et plus, l’alcool est surtout lié aux cancers. Il est impliqué dans 27,1 % des décès féminins et 18,9 % des décès masculins. Pour cette population, dans les pays à revenu élevé, les cancers sont la pathologie la plus associée à l’alcool, tandis que dans ceux à revenu faible, cette place est occupée par la tuberculose, devant les cirrhoses et autres maladies hépatiques chroniques. Dans les pays à revenu intermédiaire, la maladie la plus fréquemment liée à l’usage d’alcool est l’accident vasculaire cérébral (AVC).

La consommation d’alcool est, pour l’instant, plus faible dans les pays moins développés, remarquent les auteurs, pour qui il importe dès à présent d’y prendre des mesures concrètes pour « prévenir l’augmentation potentielle de la consommation d’alcool dans le futur ». M. Reynaud rappelle la stratégie suivie par l’industrie du tabac, qui a déplacé vers les pays en développement ses nouveaux marchés.

Santé

Un nouveau vaccin contre la polio pourrait enfin aider à éradiquer la maladie

Publié

le

La polio a déjà paralysé plus de 350 000 personnes chaque année dans le monde. Aujourd’hui, selon le CDC, le nombre de cas signalés a été ramené à 407 en 2013, selon les vaccins.

Mais la maladie se cache toujours dans les pays en développement car le stockage et le transport des vaccins nécessitent une réfrigération. Maintenant, les scientifiques découvrent que la lyophilisation du vaccin contre la polio le maintient stable pendant quatre semaines, même par temps chaud. La stabilité pourrait permettre la distribution de vaccins pouvant mener à la fin de la maladie.

«Peu importe la qualité d’un médicament ou d’un vaccin, s’il n’est pas assez stable pour être transporté, il ne fera pas grand bien à personne», a déclaré Woo-Jin Shin, virologue à l’Université de Californie du Sud à Los Angeles. -auteur de la nouvelle recherche, a déclaré dans un communiqué.

Jung et son équipe de recherche ont d’abord isolé un vaccin antipoliomyélitique injectable. Ensuite, à la manière des boulangers jouant avec différentes quantités de sucre, de lait et de beurre pour obtenir un glaçage parfait, les chercheurs ont essayé de nombreuses façons de stabiliser le vaccin. Ils ont notamment testé la quantité d’humidité à extraire du vaccin et la concentration de différents stabilisants à ajouter.

Les scientifiques ont découvert qu’ils devaient éliminer beaucoup d’humidité du vaccin. Le taux d’humidité de la formulation gagnante n’était que de 0,77%, a annoncé aujourd’hui l’équipe dans le journal mBio.

Les chercheurs ont ensuite mis leur découverte à l’épreuve. Ils ont stocké le vaccin lyophilisé pendant quatre semaines à 37 ° C . Lorsque les scientifiques ont vacciné des souris avec le vaccin non réfrigéré, le système immunitaire des rongeurs a réagi comme s’ils avaient reçu le vaccin réfrigéré. Le nouveau vaccin protégeait également les souris contre l’infection par le poliovirus.

Les centres de santé ne disposent que de suffisamment d’espace pour stocker les vaccins, mais si les scientifiques pouvaient prolonger la durée de conservation du médicament à peut-être trois, voire douze mois, la chaîne d’approvisionnement en vaccins pourrait alors supprimer le besoin d’entreposage frigorifique et rapprocher le monde de plus près.

Continuer la lecture

Santé

Crise cardiaque chez les femmes : Les 7 symptômes alarmants!

Publié

le

Par

Les crises cardiaques sont plus difficiles à détecter chez les femmes que chez les hommes. Cela s’explique par le fait que les femmes ne consultent pas souvent même si elles ne se sentent pas bien, croyant à un problème de santé mineur et qui ne nécessite pas de consultation alors que leur corps présente des symptômes précurseurs à une crise cardiaque.

Voici les 7 symptômes majeurs qui prédisent une crise cardiaque :

1-Sensation d’étouffement

2-Fatigue.

3-Insomnie.

4-Sueurs froides.

5-Douleur au côté gauche.

6-Sentiments d’anxiété.

7-Reflux d’acide.

Si un de ces symptômes se manifeste d’une manière isolée, cela pourrait traduire une gêne mineure. Néanmoins, ces manifestations réunies pourraient dévoiler des signaux avant coureurs d’un infarctus. Ne vous laissez pas surprendre et n’hésitez pas à consulter un médecin en urgence.

 

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn