• Home
  • Nationale
  • CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2020
Nationale

CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES 2020

Chaque année, la Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH) est célébrée pour commémorer la signature de la Convention de Ramsar sur les zones humides dans la ville iranienne de Ramsar en1971.

Pour cette année, le Secrétariat de la Convention de Ramsar a opté pour le thème de la biodiversité dans l’objectif de mettre en évidence la richesse des zones humides et des rôles et services rendus par ces milieux pour le bien-être des populations et de la planète ainsi que de promouvoir des actions de préservation et de gestion durable de ces zones et de leurs ressources.

Ghar El Melh, première ville en Afrique du Nord et dans le monde arabe à obtenir le label Ramsar, abrite le Jeudi 6 Février 2020 à El Borj Loutani à partir de 9h les festivités de cette journée qui aura pour thème « les zones humides et la biodiversité ».

La célébration de cette journée sera organisée par le Fonds Mondial pour la Nature-Afrique du Nord (WWF-NA) sous le haut patronage du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche représenté par la Direction Générale des Forêts (DGF).
La journée permettra de rassembler en plus des principales parties prenantes impliquées dans la gestion des zones humides tunisiennes à l’échelle nationale, régionale et locale, des médias locaux et nationaux (TV, radios, presse écrite et en ligne) pour couvrir l’évènement et participer aux débats en particulier ceux portant sur le rôle des médias dans la sensibilisation du grand public quant aux problématiques environnementales.

La journée alternera entre des sessions de présentations, des débats, des activités d’éducation environnementale pour les écoliers, une manifestation environnementale et une visite écologique de la ville Ramsar.
Un espace d’exposition sera également mis à la disposition des associations qui interviennent dans la préservation des zones humides pour valoriser leurs activités.Les zones humides, source de vie !

Les zones humides, couvrant environ 6 % des terres émergées de la planète, sont vitales pour la survie de l’humanité.

Ces zones sont des espaces à forts enjeux économiques et sociaux et sont considérées comme le berceau de la diversité biologique comme elles servent d’habitat à une très grande variété d’espèces animales et végétales et abritent environ 40% de l’ensemble des espèces du monde.

Les zones humides sont indispensables pour la multitude de services écosystémiques qu’elles procurent à l’ensemble des espèces vivantes sur terre allant de l’apport d’eau douce, la maîtrise des crues, la recharge des nappes souterraines, l’atténuation des impacts du changement climatique, etc.

En Tunisie, les zones humides sont très diversifiées (Garaets, Lacs, chotts, Oueds permanents ou saisonniers, etc.) et abritent un large éventail d’espèces animales et végétales.

La Tunisie figure parmi les pays qui ont le rapport « superficie zone humide /superficie totale du territoire » le plus
élevé de la région méditerranéenne, en effet, les zones humides tunisiennes couvrent plus de 8% de la superficie du pays.

Les zones humides tunisiennes abritent environ 260 espèces végétales terrestres, 50 espèces végétales aquatiques, jusqu’à 40 espèces de poissons et 140 espèces d’oiseaux dont la plupart sont migratrices.
Elles accueillent annuellement, en hivers, plus de 500 000 oiseaux provenant de l’Asieet de l’Europe.

Chaque année au mois de janvier, 25000 canards et foulques et 25 000 flamants roses sont abrités par les zones humides tunisiennes.

La Loutre et les Buffles d’eau sont les principaux mammifères des zones humides.

Ces dernières années, la pression anthropique couplée aux impacts directs et indirects de la variation et du changement climatique a entrainé la dégradation des zones humides causant leur déclin aussi bien en superficie qu’en qualité et donc l’amenuisement des services écosystémiques qu’elles fournissent.

On estime aujourd’hui qu’au 20ème siècle, l’étendue mondiale des zones humides a diminué de l’ordre de 64 à 71 % et que leur perte et dégradation se poursuivent partout
dans le monde.

Les zones humides de la Tunisie n’ont pas échappé à ce constat en raison des pressions anthropiques et naturelles qui pèsent sur elles mais aussi en raison de la mauvaise perception de ces milieux considérés comme des terres marginales et sources de nuisances.

Note aux éditeurs :

Le projet GEMWET «Conservation et Développement Durable des Zones Humides Côtières à Hautes Valeur Ecologique » mis en œuvre à Ghar El Melh a pour objectif de contribuer au développement économique, socioculturel et écologique autour des zones humides de Ghar El Melh et en particulier de la lagune du même nom.

Le Projet est mené par le Fonds Mondial pour la Nature – Afrique du Nord (WWF NA)en partenariat avec un ensemble de partenaires régionaux et nationaux : Stichting BirdLife Europe, Association des Amis des Oiseaux (AAO), Global Water Partnership Mediterranean (GWP-Med), Centre d’Activités régionales du programme d’Actions prioritaires de l’ONU Environnement (CAR/PAP), Institut National Agronomique de Tunis (INAT) , Tour du Valat (TdV) et le Centre de la Coopération pour la Méditerranée de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature en Méditerranée (IUCN Med).

Related posts

« Dans chaque école primaire, nous allons consacrer un seau d’eau pour y mettre les smartphones des élèves »

amin amin

L’ISIE autorise à Nabil Karoui de passer aux médias

amin amin

Zine El Abidine Ben Ali hospitalisé

amin amin

1 comment

Leave a Comment