Connect with us

Nationale

Farhat Horchani rejoint le groupe Université Centrale

Publié

le

Le Groupe Université Centrale vient de nommer, le juriste et homme politique tunisien, M. Ferhat Horchani, au poste de directeur à l’Ecole Centrale de Droit et des Sciences Politiques (DSP).

Le professeur Horchani est titulaire d’une licence en droit public de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques et Politiques de Tunis, d’un DEA en études juridiques et politiques des relations économiques internationaleset d’une thèse de troisième cyclede la Faculté de Droit de Dijon en France et d’un doctorat d’Etat en Droit Public de la Faculté de Droit de Tunis.

Professeur agrégé à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Tunis, Ferhat Horchani en devient le vice-doyen de 1993 à 1996 pour accéder au poste de doyen de 2014 à 2015. Il est professeur invité dans de nombreuses universités étrangères.

Parmi de nombreuses responsabilités et activités, il est expert auprès de nombreuses organisations internationales, a présidé notamment l’Association Tunisienne de Droit Constitutionnel et a été juge à la cour arabe des investissements.

Horchani est nommé ministre de la défense nationale le 06 février 2015 dans le gouvernement de Habib Essid et le 20 octobre de la même année, ministre de la justice par intérim.

Il a été confirmé au poste de ministre de la défense nationale au gouvernement de Youssef Chahed.

Ferhat Horchani est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles dans des domaines très variés du droit public et du droit des investissements.

La directrice générale l’UCG, Mme. Houbeb Ajmi a commenté cette nomination en ces termes : « le choix de M. Horchani s’inscrit dans notre stratégie d’affiner nos méthodes d’éducation en faisant appel à des compétences reconnues en tant que sommités dans leur domaine d’expertise ».

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nationale

Une première dans le monde arabe:«La Tunisie adopte une loi contre la discrimination raciale »

Publié

le

Par

 « La Tunisie a été le premier pays musulman à abolir l’esclavage [en 1846], et nous sommes parmi les premiers à avoir signé la convention des Nations unies en 1965 contre les discriminations raciales. Le vote d’aujourd’hui, c’est une évolution logique. On a mis du temps à le faire mais c’est là, et on peut être fiers d’être les premiers dans le monde arabe« , exulte Raouf El May

Les députés tunisiens ont, en effet, adopté mardi soir le projet de loi criminalisant la discrimination raciale. À une large majorité des présents (125 voix pour, une contre et 5 abstentions, sur 217 députés), l’Assemblée des représentants du peuple a décidé d’entendre le signal d’alarme tiré depuis plusieurs années par la société civile tunisienne. La loi sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale prévoit des peines allant d’un mois à un an de prison et jusqu’à 1 000 dinars (300 euros) d’amende pour des propos racistes. « L’incitation à la haine », les « menaces racistes », la « diffusion » et « l’apologie du racisme » ainsi que la « création » ou la « participation à une organisation soutenant de façon claire et répétitive les discriminations » sont passibles d’un à trois ans de prison, et jusqu’à 3 000 dinars (1 000 euros) d’amende.

Continuer la lecture

Economie

La signature de nouvelles déclarations d’intention dans le cadre du partenariat tuniso-allemand

Publié

le

Lors d’une cérémonie, une série de conventions de partenariat entre l’Allemagne et La Tunisie ont été singées aujourd’hui en présence de Selma Loumi ministre du tourisme, Samir Bettaieb ministre de l’agriculture et le Ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement Dr. Gerd Müller. Lors de cette visite des mesures concrètes prendront formes pour le soutien de multiples domaines économiques. Le Ministère de la Coopération économique et du Développement (BMZ) a consacré une enveloppe totale de 1.7 milliard d’Euros injectée dans de multiples projets relevant de la coopération économique nouée avec la Tunisie.

  • Une déclaration d’intention « le partenariat pour l’emploi »

Installés depuis longue date en Tunisie, les trois fournisseurs automobiles allemands de l’industrie du câblage automobile: Dräxlmaier, Leoni et Marquardt emploient actuellement 25.800 salarié(e)s. D’ici 2020 ces trois géants de l’industrie allemande s’engagent pour accroitre l’employabilité en Tunisie par la création de 7.450 emplois et le perfectionnement des compétences humaines dans le secteur automobile, notamment par la formation de 260 mains d’œuvre qualifiées. Cette déclaration d’intention sera signée par le Ministère fédérale du développement économique et de la coopération (BMZ) représenté par S.E. Dr. Gerd Müller, et les trois fournisseurs automobiles allemands.

  • Renforcement des fédérations touristiques tunisiennes

Le Ministère fédérale du développement économique et de la coopération (BMZ) représenté par Dr. Gerd Müller, La Fédération allemande des agences de voyages et tour-opérateurs (DRV: Deutscher ReiseVerband) et le Ministère du Tourisme tunisien représenté par Mme. Selma Elloumi, signeront cette déclaration d’intention qui favorisera l’innovation au sein du secteur touristique, la mobilisation des investissements et l’amélioration de la qualité. Rappelons que cette déclaration d’intention s’inscrit dans le cadre du partenariat pour la réforme initié lors du plan Marshall avec l’Afrique.

  • La création d’un centre de formation interentreprises à Bizerte

L’entreprise allemande Van Laack ayant expérimentée ce type de formation et est certifiée par la Chambre Internationale du Commerce en Allemagne (IHK), prendra part à cette déclaration avec la Fédération Tunisienne du Textile et Habillement (FTTH) et l’association allemande pour le développement des échanges internationaux du commerce de détail (AVE) pour signer cette déclaration.

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn