Connect with us

Technologie

Des documents montrent que Facebook partageait les données des utilisateurs avec « des grandes entreprises »

Publié

le

Des documents publiés par le Parlement britannique ont révélé que Facebook partageait les données des utilisateurs – sans le savoir – avec des sociétés telles que Lyft, Netflix, Badoo et AirBnB, d’après le Digital, Culture, Media and Sport Committee du Parlement britannique. Parmi les autres entreprises figurant sur la liste blanche dont il est question dans les courriels et autres documents connexes figurent Tinder et la Banque Royale du Canada. Les 250 pages de documents rendus publics comprennent des sommations, des courriels et des mémos d’entreprises spécifiques et du personnel de Facebook discutant de l’accès aux données des utilisateurs via des applications. L’autorisation donnée par Facebook à ces applications de continuer à accéder aux données des utilisateurs même après l’instauration de nouvelles mesures de sécurité a été particulièrement préoccupante.

Le comité parlementaire a demandé à plusieurs reprises à la présence de Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, d’assister à l’audition d’un grand comité international sur les violations de données. Zuckerberg a décliné à chaque fois. Afin d’obtenir les preuves demandées, le député Damian Collins, président du comité DCMS, a eu recours à une ancienne procédure consistant à envoyer un sergent d’armes récupérer les documents demandés, selon le New York Times. Les documents internes montrent également «que l’augmentation des revenus générés par les principaux développeurs d’applications a été l’un des principaux moteurs des modifications apportées par Platform 3.0 chez Facebook», a déclaré Collins dans un communiqué. « L’idée de lier les données d’accès de vos amis à la valeur financière de la relation entre les développeurs et Facebook est une caractéristique récurrente des documents. »

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Technologie

Facebook découvre un bug qui aurait pu affecter jusqu’à 6,8 millions d’utilisateurs

Publié

le

Facebook Inc (FB.O) a annoncé vendredi avoir découvert un bug qui aurait pu affecter jusqu’à 6,8 millions de personnes qui ont utilisé leur identifiant Facebook pour autoriser des applications tierces à accéder à leurs photos.

L’incident pourrait avoir affecté jusqu’à 1 500 applications développées par 876 développeurs, a déclaré la compagnie, ajoutant qu’elle avait résolu le problème.

Facebook a déclaré que certaines applications tierces pourraient avoir accès à un ensemble de photos plus large que d’habitude pendant 12 jours entre le 13 et le 25 septembre.

Continuer la lecture

Santé

Cette nouvelle application peut diagnostiquer l’anémie en utilisant juste une image

Publié

le

Près de 25% de la population mondiale est anémique. Les chercheurs ont créé une application pour smartphone capable de détecter l’état avec une photo. La nouvelle technologie pourrait signifier diagnostiquer et surveiller la maladie du sang sans une prise de sang.

« C’est un moyen pour quiconque de se dépister pour l’anémie et tout ce qu’il a à faire est de télécharger une application », a déclaré Wilbur Lam, bio-ingénieur et hématologue pédiatrique à l’université Georgia Tech et Emory d’Atlanta, qui a dirigé la nouvelle recherche. « Il ne nécessite pas de sang du tout. »

L’application pourrait détecter l’anémie avec une précision étonnante, rapportent aujourd’hui les chercheurs dans la revue Nature Communications. L’application se situait dans les 2,4 grammes par décilitre de taux d’hémoglobine par rapport aux mesures de la numération globulaire complète et même aux meilleures estimations faites par les médecins lors d’un examen physique.

Au fur et à mesure que Mannino ajoute plus de données à l’algorithme, l’application est en train de s’améliorer.

« Ce que nous avons publié est en quelque sorte un aperçu de sa précision actuelle », a déclaré Lam, qui souhaite mettre l’application entre les mains de ceux qui en ont le plus besoin, comme Mannino, mais également des femmes enceintes et des enfants à risque. le plomb pour les intoxications et les habitants de pays aux ressources limitées, comme le Kenya, où l’infrastructure de téléphonie cellulaire bat les infrastructures médicales

«L’impact le plus important que cela puisse avoir est dans le contexte de la santé mondiale… où le test actuel de dépistage de l’anémie est prohibitif ou tout simplement inexact», a-t-il déclaré.

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn