Connect with us

International

Crise entre l’Arabie saoudite et le Canada -Trudeau réagit aux menaces saoudiennes

Publié

le

Justin Trudeau réagissait pour la première fois à l’annonce lundi de l’expulsion pour « ingérence »  de l’ambassadeur canadien à Ryadh. Le royaume saoudien a aussi rappelé son ambassadeur tout en gelant tout nouveau commerce ou investissement avec ce pays après la dénonciation par l’ambassade du Canada de l’arrestation de militants saoudiens des droits de l’Homme.

« Les Canadiens attendent de notre gouvernement qu’il parle fermement, clairement et poliment de la nécessité de respecter les droits humains, au pays et dans le monde, c’est ce que nous allons continuer à faire.On ne veut pas avoir de mauvaises relations avec l’Arabie saoudite. C’est un pays qui a quand même une certaine importance dans le monde et qui fait des progrès au niveau des droits humains mais nous allons quand même continuer de souligner les difficultés quand elles existent et partout dans le monde », a déclaré Justin Trudeau

Le ministre des affaires étrangères saoudien, Al-Jubeir, a rejeté toute possibilité de médiation, estimant que : « le Canada avait fait une grosse erreur. Une erreur devrait être corrigée. Le Canada sait ce qu’il a à faire». Il a ajoutant, en ce sens, que l’Arabie Saoudite envisageait des sanctions supplémentaires contre le Canada.

International

Christine Ockrent : «Ben Salman aurait proposé un marché à Khashoggi»

Publié

le

Par

 D’après l’icône des médias français, Christine OCKRENT, Muhammad Ben Salman aurait proposé un marché à Khashoggi: «Tu rentres au pays, et j’assure ta sécurité et ta prospérité.» Khashoggi a refusé, se croyant à l’abri à Istanbul, grâce à la protection du président turc Erdogan et d’un ami conseiller du président.

 

 

Continuer la lecture

International

CHINE : les camps d’internement pour musulmans sont des centres de « formation professionnelle »

Publié

le

Par

Après avoir nié son existence, la Chine défend désormais fermement son programme d’internement de citoyens musulmans dans le nord-ouest du pays.

De plus en plus critiqué dans le monde, notamment par les États-Unis et les Nations unies. Mardi, Shohrat Zakir, numéro deux du Parti communiste chinois dans la province du Xinjiang, a assuré qu’il s’agit de combattre le terrorisme avec des centres de « formation professionnelle ».

Jusqu’à un million de Ouïghours et d’autres membres d’ethnies chinoises de langue turque sont ou auraient été détenus dans ces établissements de la région du Xinjiang, selon des estimations citées par un groupe d’experts de l’ONU, au nom de la lutte contre le terrorisme !

 

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn