Connect with us

Non classé

Comment se protéger des virus au bureau

Publié

le

Ascenseurs, poignées de portes, claviers, souris, téléphones… notre environnement professionnel quotidien est rempli de nids à bactéries. Un lavage de main régulier est essentiel pour protéger sa santé, ainsi que d’autres gestes de nettoyage dans les zones les plus à risque.

Le simple fait de se rendre au travail est déjà un voyage à travers les germes. Les transports en commun, les rampes d’escalier et les tourniquets sont loin d’être propres. Et une fois assis·e à votre bureau, l’exposition aux bactéries continue de plus belle. Les lieux les plus fréquentés et les surfaces touchées par beaucoup de personnes se transforment en quelques secondes en zone à risque. Heureusement, se laver les mains régulièrement réduit les risques de tomber malade dès le premier contact. Voici quelques autres astuces pour vous protéger au bureau.

Ascenseurs et escalators

Tous les enfants s’y précipitent, et pourtant, c’est l’un des endroits les plus sales de l’immeuble. Il s’agit du bouton de l’ascenseur. Même constat pour les rampes des escalators, les poignées dans le bus et les barres dans le métro. Ces zones de contact élevé sont l’une des raisons pour lesquelles nous tombons malades aussi facilement dès que les rhumes et la grippe commencent à circuler. Alors, en arrivant au bureau, le réflexe le plus important consiste à se laver les mains pendant 15 à 20 secondes avec de l’eau tiède et savonneuse, en insistant sous les ongles et entre les doigts. Un gel antibactérien peut servir de solution d’appoint.

Porte de bureau

Les poignées de porte sont une source courante de contamination indirecte. Seule exception : les poignées en métal nu qui contiennent du cuivre, du zinc ou du nickel. Elles seraient capables d’inhiber les microbes, d’après les experts du Time. Néanmoins, si vous passez par une entrée bondée pour vous rendre à votre bureau ou si des personnes entrent et sortent de votre espace de travail toute la journée, continuez à vous laver les mains régulièrement pour vous protéger.

Clavier

Même si vous êtes probablement la seule personne à le toucher, votre clavier d’ordinateur peut contenir beaucoup de bactéries et microbes. Différentes études ont fait état d’une contamination microbienne des claviers et des souris d’ordinateurs, qui serait suffisamment élevée pour être transmise d’une personne à une autre. Nettoyez votre clavier et votre souris tous les jours avec une lingette désinfectante.

Téléphone de salle de conférence

Les appareils téléphoniques partagés, comme ceux d’une salle de conférence, sont utilisés par beaucoup de personnes, et très rarement nettoyés. Comme tout autre objet d’un bureau manipulé par de nombreux employés, ces appareils doivent être nettoyés avec une lingette pour éviter de propager des germes.

Source: Santé Magazine

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non classé

Ancien soldat des forces spéciales auteur de la Fusillade en Californie

Publié

le

Par

Cet ancien soldat du corps d’élite des marines vivait dans un quartier cossu de Thousand Oaks. De son passé militaire, il gardait des stigmates psychiques.

La silhouette vêtue de noir et armée d’un pistolet Glock 21 de calibre.45 qui a fait irruption, mercredi 7 novembre, dans un bar bondé de Thousand Oaks, en Californie, a désormais un nom. La police a identifié le tireur responsable de la mort de douze personnes comme étant Ian David Long, qui vivait dans le quartier voisin de Newbury Park.

« Nous n’avons aucune idée de ses motivations », a affirmé Geoff Dean, le shérif du comté de Ventura, situé à la périphérie de Los Angeles. A ce stade, il n’y a « aucune indication » que le tireur, qui s’est suicidé sur les lieux du carnage, ait ciblé des employés du bar – contrairement à ce que certains médias américains ont affirmé. De même, « rien ne me conduit, moi ou le FBI, à penser qu’il y a un lien terroriste », a expliqué le shérif Geoff Dea.

Ancien soldat des forces spéciales

Agé de 28 ans, l’homme vivait avec sa mère dans un quartier cossu de Thousand Oaks, dans une maison au toit de brique, orné d’un drapeau américain. Un changement de vie radical pour celui qui avait, entre 2008 et 2013, servi dans le corps d’élite des marines. Il avait même été déployé en Afghanistan durant sept mois.

De ce passé militaire, il gardait des stigmates psychiques qui l’avaient fait remarquer de ses voisins et des forces de police locales. Plusieurs fois, il avait été vu donnant de violents coups dans les murs de sa maison. « Nous avons eu plusieurs contacts avec M. Long au fil des ans, pour des incidents mineurs, un accident de la route », a confirmé M. Dean lors d’une conférence de presse, évoquant des troubles du comportement qui avaient justifié plusieurs interventions.

En avril, des agents s’étaient ainsi présentés chez lui après avoir reçu un signalement. « Ils ont discuté avec lui. Il était d’une certaine manière furieux », a affirmé M. Dean, selon qui Ian David Long « agissait de manière irrationnelle ». Des experts de la police en troubles psychologiques ont été appelés en renfort. In fine, Ian David Long n’a pas été arrêté ni interné, mais a laissé aux forces de l’ordre l’impression qu’il souffrait de stress post-traumatique, vraisemblablement lié à ses antécédents militaires. L’homme avait également été victime de coups dans un bar en janvier 2015, mais ce n’était pas l’établissement visé mercredi soir.

Source: Le Monde.Fr

Continuer la lecture

Non classé

Foot-Ligue des champions d’Afrique (1/2 finale retour): Espérance ST/Primeiro de Agosto 4-2

Publié

le

Par

Moine Chaabani (entraîneur de l’Espérance ST): « La qualification a été bien difficile étant donné les attentes du public et l’objectif impératif d’atteindre l’ultime étape de la compétition. Nous aurions pu tuer le match dès la première mi-temps, mais les fautes commises nous ont poussés à sortir le plan B qu’on a déjà préparé et l’équipe a montré une grande détermination malgré les deux buts encaissés contre le courant du jeu.
Les changements opérés étaient décidés au préalable, les joueurs n’ayant pas trouvé de problème à s’adapter au cours du jeu et étaient bien préparés mentalement car ils étaient convaincus de leur supériorité. J’espère qu’ils feront preuve du même état d’esprit lors de la finale ».
Aymen Ben Mohamed (arrière gauche de l’Espérance ST): « Nous avons développé un grand volume de jeu et chaque joueur s’est acquitté comme il faut de sa tâche. Le mental a été décisif dans ce match déterminant puisque nous étions très motivés de répondre au moment voulu grâce au grand soutien des supporters et la force de caractère des joueurs ».
Fousseny Koulibaly (milieu de terrain de l’Espérance ST): « La qualification pour la finale est une grande performance. Nous étions préparés à tous les scénarios, y compris être menés au score par un ou deux buts. Nous avons cru en nos chances et livré un grand match dans un face à face qui n’a guère été facile face un coriace adversaire qui avait l’avantage de la victoire en demi-finale aller ».k
Sameh Derbali (défenseur de l’Espérance ST): « Le match a été marqué par une grande réaction des joueurs qui ont réussi à remporter la victoire et à se qualifier pour la finale, ce qui est l’essentiel. Nous devons ne plus commettre les mêmes fautes commises aujourd’hui. Nous étions conscients de la difficulté de la tâche face à Primeiro de Agosto qui sait bien voyager grâce à sa rigueur défensive et sa capacité à exploiter les espaces. Mais notre bonne préparation et notre bonne lecteur de l’adversaire a fait pencher la balance en notre faveur.
Zoran Manojlovi (entraîneur de Primeiro de Agosto): « Je n’ai pas assisté à un match mais à une véritable bataille. Dans de telles circonstances, aucune équipe, même le FC Barcelone ou le Real Madrid, ne peut gagner. Durant ma carrière de 45 ans je n’ai pas vu de tels comportements aussi honteux et antisportifs. Le match d’aujourd’hui a montré à quel point la corruption gangrène l’arbitrage africain, la prestation de l’arbitre zambien Janny Sikazwe en est la parfaite illustration ».

Source: TAP

Continuer la lecture

Facebook

Facebook

Politique

2018 © avant-premiere.com.tn